Version imprimable « Retour à la liste

Ecominute

Le Québec se positionne parmi les leaders de l’industrie éolienne
19 janvier 2017

Le Québec se positionne parmi les leaders de l’industrie éolienne

Pour le secteur éolien, 2016 fut une année importante, marquée par de nombreux projets et progrès… et le Québec tire son épingle du jeu. En effet, Wind Power Monthly, le magazine de l'activité éolienne internationale, a sélectionné parmi les personnalités les plus influentes de l’industrie, Frédéric Côté, directeur général du TechnoCentre éolien au Québec.

Frédéric Côté a donc été sélectionné parmi les 24 leaders les plus influents de l’industrie éolienne, rigoureusement choisi dans une liste d’entrepreneurs, d’ingénieurs, d’analystes, de décideurs politiques et de chefs d’entreprises du monde entier. Le TechnoCentre éolien, dont il est le directeur, occupe une place importante dans la représentation de la filière éolienne québécoise. Situé sur la péninsule de Gaspé, il profite des avantages climatiques de la région, dotée d’un climat nordique et particulièrement favorisée en vents, et se positionne en tant qu’expert dans les problématiques climatiques des régions froides et des terrains complexes.

 

Parmi les belles actions du TechnoCentre éolien en 2016, le magazine Wind Power Monthly mentionne le lancement d’un programme de recherche de 5 ans sur le sujet de l’intégration des énergies renouvelables et des technologies de stockage. Un programme qui s’intéresse au ravitaillement énergétique des collectivités hors réseaux et aux industries, et qui s’insère dans une démarche de réduction de la dépendance au diesel.

 

L’éolienne est une source d’énergie efficace qui peut produire jusqu’à 1 500 kW d’électricité en 1h. Soit, en moyenne, l’énergie consommée par 4 000 personnes pendant un an (hors chauffage). Elle est néanmoins dépendante de technologie de stockage; en effet, on parle d’une source d’énergie intermittente: les pics de la demande d’électricité ne correspondent pas toujours à la production de l’éolienne. 

 

Une chose est sûre, grâce à la distinction de Frédéric Coté, la filière éolienne québécoise a le vent dans les pales!


 

Source: Wind Power Monthly