Archives
Version imprimable « Retour à la liste

Ecominute

Polytechnique Montréal ouvre une unité de recherche pour une ressource verte inépuisable: la chaleur stockée sous la surface de la Terre!
3 novembre 2016

Polytechnique Montréal ouvre une unité de recherche pour une ressource verte inépuisable: la chaleur stockée sous la surface de la Terre!

La géothermie, du grec Géo (la terre) et Thermos (la chaleur), réfère à l’exploitation de l’écorce terrestre pour en extraire de la chaleur utilisable par l’homme. Aujourd’hui, entre la raréfaction des ressources fossiles et leur dangerosité climatique, la géothermie se pose en alternative pour produire de la chaleur ou de l’électricité. Elle reste cependant difficilement accessible et son développement nécessite des investissements substantiels. Polytechnique Montréal l’a bien compris et a inauguré hier une unité de recherche en géothermie unique au monde destinée à démocratiser cette technologie afin de réduire l'empreinte environnementale des bâtiments canadiens.

Malgré les avantages environnementaux et la réduction significative de la consommation d'énergie, deux inconvénients majeurs empêchent le déploiement de cette technologie propre. Il s’agit dans un premier temps du coût d’installation, qui même si rentable au bout de quelques années, est un investissement de départ qui freine les promoteurs immobiliers. D’autre part, la composition du sol doit être très stable car les côtés du puit géothermique pourraient s’effondrer. 

 

L’unité de recherche a pour but d’apporter une solution à ces difficultés au Québec, particulièrement dues à la composition du sol et au climat nordique de notre territoire. Différents modèles de conception y seront développés et testés et permettront de modéliser l'empreinte environnementale d'un bâtiment de dix étages, chauffé et refroidi grâce à la géothermie.

 

«Les travaux novateurs des chercheurs de Polytechnique s'inscrivent dans la tradition énergétique du Québec en permettant aux consommateurs québécois et canadiens de bénéficier d'une technologie de chauffage et de climatisation verte et à coût abordable» affirme Gilles Patry, président-directeur général de la Fondation Canadienne pour l’Innovation (FCI). Et pour promouvoir cette énergie verte, il a fallu un investissement de 700 000$. Les coûts de l'unité ont été financés notamment grâce à la FCI et au gouvernement du Québec, mais aussi grâce au soutien de CanmetÉNERGIE, Bouthillette Parizeau, Trane, Mécanicaction, Belimo et Eautec.

 

 

Source: 

Communiqué de presse

Fiche pédagogique géothermie