Version imprimable

Technologies habilitantes

Les technologies habilitantes sont de nouveaux procédés et de nouvelles techniques qui permettent le développement et l'amélioration de technologies déjà existantes. Elles permettent entre autres d’optimiser le développement et l’utilisation des technologies propres. Les technologies habilitantesfont référence, entre autres, aux technologies de l’information et des communications (TIC), aux nanotechnologies et à l'optique-photonique.

 

Technologies de l'information et des communications (TIC)

Les technologies de l’information et des communications (TIC) permettent de produire, de traiter, de transmettre, de communiquer, d’interpréter, de conserver et de dématérialiser l’information. En réduisant nos déplacements et l'utilisation de ressources matérielles et d'énergie tout en favorisant le recours à des biens et services éconergétiques, les TIC sont un soutien important à l’ensemble du secteur des technologies propres.

 

Optique-photonique

L’optique-photonique est l’ensemble des savoirs et des pratiques portant sur la génération, la manipulation, la détection et l’utilisation de la lumière. Les développements technologiques associés à l’optique-photonique permettent notamment la détection et le contrôle des gaz et autres polluants, l'analyse chimique sans solvant, l'optimisation énergétique des appareils, l'augmentation du rendement des éoliennes et des panneaux solaires, la mesure du trafic, la gestion des déplacements ou encore le tri plus efficace de divers types de déchets.

 

Nanotechnologies

Les nanotechnologies consistent à manipuler et à contrôler la matière dans l’infiniment petit, à l’échelle du nanomètre (nm, soit un milliardième de mètre), pour en tirer des propriétés étonnantes : résistance aux UV, aux chocs, aux rayures et à la corrosion, mais aussi légèreté, solidité, conductivité, propriétés antibactériennes ou antireflets surpassant de loin celles des matériaux classiques. Une des retombées majeures de ces percées offre la possibilité d’obtenir des matériaux ou des agencements en systèmes ayant des fonctionnalités taillées sur mesure. Au niveau environnemental et énergétique, la réactivité accrue de certaines nanoparticules en font des candidates prometteuses pour fixer des polluants et développer des procédés de nouvelle génération.