Archives
Version imprimable « Retour à la liste

Ecominute

Transition énergétique : 2/3 du gaz naturel pourraient être de source renouvelable au Québec dès 2030
21 novembre 2018

Transition énergétique : 2/3 du gaz naturel pourraient être de source renouvelable au Québec dès 2030

Dans le but de connaître la quantité potentielle de production de gaz naturel renouvelable (GNR) au Québec et de déterminer le rôle que cette énergie pourrait jouer dans la transition énergétique, le consortium formé de WSP Canada et Deloitte a réalisé une étude à la demande d’Énergir pour évaluer le potentiel technico-économique de production dès aujourd’hui et à l’horizon 2030.

Afin de mener à bien cette étude, un comité de pilotage composé d’acteurs clés de l’industrie a été formé. Ce groupe d’experts est composé de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie HEC Montréal, du Conseil de l’industrie forestière du Québec, d’Énergir, de RECYC-QUÉBEC et de l’Union des producteurs agricoles. 

 

Les résultats de cette étude sont fort prometteurs et démontrent que dès 2018, le potentiel technico-économique, soit la proportion de matières organiques résiduelles pouvant être transformées en GNR de façon rentable dans les conditions de marché actuelles, s’élève à 12 % du volume de gaz naturel distribué actuellement par Énergir au Québec, c’est-à-dire 25,8 M de GJ. À l’horizon 2030, cette proportion pourrait plus que quintupler grâce à l’implantation de technologies en développement, en atteignant les 2/3 du volume actuel soit 144,3 M de GJ. Ces potentiels sont établis en prenant en compte un prix d’achat moyen pour le GNR de 15 $/GJ. Grâce au GNR, une opportunité s’offre au Québec pour contribuer à la transition énergétique.

 

 

Source: Communiqué de presse