Archives
Version imprimable « Retour à la liste

Ecominute

Le plastique, c'est plus si fantastique... Sauf pour le secteur des technologies propres!
22 novembre 2018

Le plastique, c'est plus si fantastique... Sauf pour le secteur des technologies propres!

Décrié sur l'ensemble des tribunes, le plastique crée dans le secteur des technologies propres et de l'innovation tout un engouement. Technologies de récupération, de recyclage, de valorisation, ou encore bioproduits pour les remplacer... les entreprises innovantes se préparent à surfer sur la vague du succès. Certains programmes du Gouvernement du Canada ont d'ailleurs été développés pour insuffler un élan à ce mouvement émergent. Continuez votre lecture pour découvrir les entreprises du moment et comment obtenir jusqu’à 1M$ pour prototyper votre innovation!

 

Le plastique remis en question

 
Il n’y a aucun doute, le plastique est un sujet chaud au Canada et dans le reste du monde. Avec une production en croissance exponentielle, plus de 8 millions de tonnes déversées annuellement dans les océans et les fatalités entraînées sur un grand nombre d’animaux marins, l’utilisation de ce matériau est aujourd’hui remise en question par plusieurs. 
 
Au Canada, cette remise en question s’est particulièrement faite ressentir cette année : l’interdiction de la fabrication et de l’importation de produits de toilette contenant des microbilles de plastique et l’adhésion à la Charte sur les plastiques dans les océans sont quelques exemples d’initiatives canadiennes. Quant aux municipalités du Québec, plusieurs d’entre elles ont banni la distribution de sacs de plastique léger, tel que l’a fait Montréal en 2018. 
 
Régler la crise écologique et favoriser l’innovation
 
Avant-hier à Montréal, Innovation, Sciences et Développement économique Canada a d’ailleurs présenté son nouveau programme Solutions innovatrices Canada aux membres d’Écotech Québec. 
 
Ce nouveau programme vise à stimuler l’expansion et la croissance des innovateurs et entrepreneurs canadiens grâce à un investissement de 100M $ du gouvernement. En tout, 20 organismes et ministères fédéraux réserveront une partie de leur budget au financement de solutions novatrices créées par les petites entreprises canadiennes.
 
Avec la phase 1 du processus, soit la validation de principe, les innovateurs pourront obtenir jusqu’à 150 000$ pour son élaboration. Quant à elle, la phase 2 permettra aux innovateurs d’obtenir jusqu’à 1M$ pour développer leur prototype. On comprendra qu’en subventionnant des preuves de concept et des prototypes, le gouvernement vise des projets ayant un niveau de maturité technologique peu avancé (TRL 1-4). Innovation, Sciences et Développement économique Canada a très hâte de découvrir de nouvelles technologies québécoises qui se trouvent probablement dans des laboratoires et incubateurs à l’heure actuelle. 
 
La troisième phase du Programme Solutions innovatrices Canada concerne la commercialisation des innovations du programme. En devenant premiers acheteurs de ces technologies, les ministères et organismes fédéraux pourront répondre à leurs priorités, encourager le développement de jeunes entreprises d’ici, en plus de diminuer leur impact environnemental. 
 
Parmi la trentaine de défis annoncés sur la plateforme en ligne, on en retrouve 7 concernant le plastique. 
 
Réussites québécoises
 
Zoom sur des technologies québécoises matures qui répondent également à la problématique du plastique. Parmi elles se retrouvent notamment :
  • Ecolomondo : L’entreprise a mis au point une technologie lui permettant de transformer les déchets hydrocarbures, principalement des pneus hors d’usage, en produits de base. 
  • Enerkem : En utilisant les matières résiduelles de la ville d’Edmonton, l’usine d’Enerkem, se trouvant en Alberta, produit du biocarburant. Par ailleurs, Enerkem s’engage à prendre des mesures relatives aux déchets plastiques dans les océans.
  • Polystyvert : L’entreprise a inauguré la toute première usine de recyclage du polystyrène par dissolution au monde dans le parc industriel d’Anjou, à Montréal cette année.
  • Pyrogenesis : Comptant notamment la marine américaine comme client, Pyrogenesis a développé différentes solutions au plasma, dont notamment la PAWDS qui détruit les déchets, tel le plastique, de manière responsable. 
  • Pyrowave : Offrant sa technologie sous forme de location ou de mise en consigne chez le client, Pyrowave recycle les plastiques mixtes par micro-ondes, dans un esprit d’économie circulaire. 
  • Terragon : La technologie de l’entreprise décompose thermiquement les hydrocarbures contenus dans les déchets et les transforme en biocharbon et en énergie.
22 novembre - Rencontre des 14 ministres de l'Environnement
 
Aujourd’hui se déroulera la rencontre des 14 ministres de l’Environnement au niveau fédéral, provincial et territorial qui leur permettra de discuter de sujets actuels, dans le but d’établir des actions concertées au sein du pays. Écotech Québec espère que le sujet du plastique y sera discuté et que davantage d’actions favorisant l’innovation et l’adoption de technologies propres seront mises en place à travers le pays. 
 
 
Sources:
- Page web du programme et des défis ouverts de Solutions innovatrices Canada - Pour proposer votre idée pour les prochains défis, cliquez-ici!