Archives
Version imprimable « Retour à la liste

Ecominute

Des tesla plus responsables grâce à une compagnie québécoise!
7 novembre 2018

Des tesla plus responsables grâce à une compagnie québécoise!

La technologie de la société Québécoise Optel pourrait contribuer au développement du véhicule électrique tout en améliorant le sort des mineurs artisanaux de cobalt du Congo.

 

Actuellement, les principaux manufacturiers de véhicules automobiles et d’électronique s’approvisionnent principalement auprès des grandes sociétés minières. Or, près de la moitié de l’extraction du cobalt est réalisée par des mineurs artisanaux dans des mines informelles qui ne sont exploitées par aucune des grandes minières.


Les manufacturiers de voitures électriques voudraient bien éliminer le cobalt de leur batterie, car l'approvisionnement  est un véritable cauchemar. Toutefois, remplacer le cobalt n'est pas si simple, notamment parce que ce minerai accroit la durée de vue de la batterie. De plus, on le remplace souvent par le nickel, ce qui augmente les risques de combustion. Enfin, même si les manufacturiers souhaitent se débarrasser totalement du cobalt, ils n'y arrivent pas à court terme. D'où la nécessité de trouver une façon sécuritaire de s'approvisionner.


La situation est telle pour le cobalt, mais aussi pour une une grande majorité de minerais. C’est à ce moment où intervient Optel, puisque l’entreprise propose des solutions technologiques de traçabilité pour les chaînes d’approvisionnement. À ce jour, Optel a fait l’acquisition de GeoTraceability, une société composée d’une entité au Québec et d’une autre au Royaume-Uni. Ainsi, Optel, fondée en 1989, devient la seule société au monde à offrir une solution de traçabilité globale. Sa technologie permet de mesurer, contrôler, inspecter et suivre la trace d’un produit, de l’extraction des matières premières jusqu’à la vente à l’utilisateur final, en passant par la production et la distribution. La technologie d’Optel est exploité dans le secteur minier, celui du caoutchouc, mais également dans l’alimentation, notamment pour le café, l’huile de palme, le cacao et les fruits. 

 

 

Source: Les Affaires