Archives
Version imprimable « Retour à la liste

Ecominute

Déménager en camion 100% électrique, une première au Canada grâce à Nordresa!
25 juillet 2018

Déménager en camion 100% électrique, une première au Canada grâce à Nordresa!

Depuis le 17 juillet, Déménagement Myette, une entreprise de déménagement québécoise, offre à ses clients la possibilité de déménager en camion 100% électrique, grâce à Nordresa, une entreprise lavaloise qui développe des alternatives électriques aux camions conventionnels à gaz et au diesel.

Nordresa a conçu un système électrique innovateur pour les camions de livraison urbaine, une technologie unique sur le marché et assemblée au Québec. Les propriétaires peuvent maintenant profiter d’un camion ayant une autonomie de 150 km, soit la moyenne de distance parcourue par les chauffeurs en une journée de travail, et n’ont qu’à recharger la batterie pendant la nuit. Particularité importante, le tout fonctionne tout aussi bien par temps froid.

 

En plus de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, les propriétaires peuvent faire des économies substantielles considérant le prix de l’essence versus de le prix de l’électricité. De plus, les acheteurs de véhicules verts ont accès à un programme d’aide financière offert par le Gouvernement du Québec, Roulez Vert.

 

Le saviez-vous? En 2016, Nordresa a pu compter sur un financement additionnel de 350 000$ du Centre d’excellence en efficacité énergétique (C3E), pour soutenir la commercialisation de ses systèmes de motorisation pour véhicules électriques comprenant les batteries, les systèmes de recharge, les convertisseurs de puissance et de contrôle ainsi que les diverses interfaces (électriques, mécaniques et thermiques).

 

Et pour la suite? Nordresa prévoit offrir un modèle ayant le double de la capacité d’autonomie, soit 300 km, ainsi que l’intégration de sa technologie aux camions de classe 6, 7 et 8. Toutes nos félicitations à Nordresa pour sa première vente au Canada!

 


Sources : Nordresa, C3E, Article du Journal de Montréal
Crédit photo: Chantal Poirier/Journal de Montréal