Archives
Version imprimable « Retour à la liste

Ecominute

Un vent d’air neuf souffle sur 22 écoles québécoises qui améliorent leur performances énergétiques
10 novembre 2016

Un vent d’air neuf souffle sur 22 écoles québécoises qui améliorent leur performances énergétiques

Avec l’aide financière d’Hydro Québec, de Gaz Métro et du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, ainsi qu’avec l’expertise de l’entreprise de services écoénergétiques Énergère, membre d’Écotech Québec, 22 écoles procèderont à l’amélioration de l’efficacité énergétique de leurs bâtiments.

Imaginez-vous enfant, assis dans votre classe, devant le grand tableau en ardoise noir surplombant le bureau de votre instituteur. La notion de protection de l’environnement en ce temps était peu présente dans les écoles et nous y étions moins sensibilisés qu’aujourd’hui. À la rentrée 2017, 22 écoles connaîtront une modernisation de leur infrastructure avec la mise en place d’un projet d’efficacité énergétique. Et cet hiver, même les plus jeunes seront mobilisés autour de l’énergie verte à travers une campagne de communication sur le sujet.


Énergère, c’est une entreprise québécoise qui assure le renouvellement des infrastructures des bâtiments et apporte une contribution directe à la protection de l’environnement, tout en garantissant des économies d’énergie. Elle a obtenu le mandat de concevoir, réaliser et suivre les performances énergétiques du projet de la Commission scolaire de la Riveraine, pour les 15 prochaines années.


Ce projet comprend 130 mesures qui permettront de réduire la facture énergétique de 36 %, mais aussi les GES à hauteur de 59 %. Parmi elles, on retiendra:

  • - la modernisation des chaufferies et l’implantation de systèmes de thermopompage (un équipement qui transfère la chaleur d’un environnement à un autre, de l’extérieur vers l’intérieur et vice versa, dépendamment des saisons) et d’aérothermie (système de chauffage qui exploite la chaleur de l’air présente même lorsque les températures sont négatives);
  • - le contrôle des systèmes mécaniques;
  • - la modernisation de l’éclairage intérieur et extérieur des bâtiments. 14 000 luminaires seront convertis au DEL. Les ampoules DEL sont recyclables à 98 %  et engendrent une réduction de la consommation d’énergie.

 


Source: Communiqué de presse