Archives
Version imprimable « Retour à la liste

Ecominute

Vincent Chornet nommé leader de la catégorie Clean Tech, l'une des 16 catégories des prix Clean50 2017 décernés par le groupe Delta Management
27 septembre 2016

Vincent Chornet nommé leader de la catégorie Clean Tech, l'une des 16 catégories des prix Clean50 2017 décernés par le groupe Delta Management

Le président d'Enerkem, une société qui produit des biocarburants et des produits chimiques à partir de déchets, Vincent Chornet, est l'un des lauréats des prestigieux prix Clean16 2017. Le groupe Delta Management et les organisateurs de Clean50 ont dévoilé la semaine dernière les prix Clean50 du Canada, qui récompensent 50 personnes, dans 16 catégories (dont Clean Tech), qui ont le plus contribué à la cause du développement durable et du capitalisme propre au Canada au cours des deux dernières années.

«Les lauréats Clean16 2017 sont vraiment les leaders des leaders de la durabilité au Canada. La concurrence pour la première place dans chaque catégorie nous a placés devant de nombreux choix formidables cette année, et le fait d'avoir été choisi parmi un groupe de pairs de si haut calibre témoigne véritablement de la contribution de Vincent Chornet à rendre le Canada plus durable pour tous les Canadiens», a commenté Gavin Pitchford, chef de la direction du groupe Delta Management. 

 

En tant qu'âme dirigeante du développement d'Enerkem depuis la fondation de l'entreprise, Vincent a obtenu au total 435 millions de dollars canadiens en financements divers et a dirigé le lancement la première usine à pleine échelle d'Enerkem - et du monde - à transformer des matières résiduelles urbaines non-recyclables en carburants pour le transport et en produits chimiques. Cette bioraffinerie, située à Edmonton en Alberta, est récemment devenue la première usine certifiée ISCC* au monde pour la conversion de matières résiduelles urbaines en biométhanol, et l'éthanol sera ajouté à son offre de produits l'an prochain.

 

L'usine de biocarburants d'Enerkem en Alberta aidera la ville d'Edmonton à accroître le taux de valorisation de ses matières résiduelles de 50 % à 90 %, ce qui réduira les émissions de gaz à effet de serre de 60 % chaque année en comparaison de l'essence, tout en générant assez de biocarburants pour alimenter 400 000 voitures chaque année. Cette usine est en voie d'établir pour les collectivités de partout sur la planète un nouveau standard en ce qui a trait à la gestion intelligente des déchets et la production locale de carburants et produits chimiques renouvelables. L'entreprise profite maintenant de l'actif de propriété intellectuelle substantiel qu'elle a acquis durant des années de développement technologique de pointe sans précédent pour établir des bioraffineries Enerkem partout dans le monde.                               

 

* ISCC: International Sustainability & Carbon Certification

            

 

Source: Communiqué de presse